Site menu:

Photo Lesbienne

Photo de la semaine

Liste Complète »

Classement Thématique

des films, téléfilms et courts métrages...

Liste Complète »

Humour

un grand nombre de blagues lesbiennes...

Liste Complète »

Mon Oeil du Web

Chronique Alstor

ULTEC - Un Nouveau Projet Univers-L.com

Gagnez des livres lesbiens

Long Courrier KTM Editions

Citation de la semaine


« Je l'ai toujours dit, je prends mon café comme je prends mes hommes... Je ne bois pas café. » Ellen DeGeneres


ALLEZ : UNE ADOLESCENTE FASCINÉE PAR LA MEILLEURE ESCRIMEUSE DE L’ÉQUIPE N’EST PAS PRÊTE À VOIR CETTE DERNIÈRE QUITTER LA VILLE

 

AllezAllezAllez

 



FICHE TECHNIQUE :


Année de Production : 2011

Réalisateur : Oliver Tonning, Marisól Kjersgaards

Scénariste : Oliver Tonning, Marisól Kjersgaards

Avec : Luise Skov (Sofia), Anna Stokholm (Trine), Dan Zahle (l’entraîneur), Thomas Kirk (le père), Ann Hjort (la mère)

Nationalité : Danoise

Genre : Court-Métrage

Durée : 16 : 30 minutes

Titre Original : Allez



RÉSUMÉ :


Sofia est une adolescente timide et introvertie qui pratique l’escrime dans le club de sa ville. Elle est sous le charme de la meilleure escrimeuse de l’équipe et ne sait comment agir avec cette dernière.

Lorsque l’entraîneur annonce à tout le monde que c’est le dernier jour de Trine et qu’elle va quitter la ville pour pratiquer l’escrime à un plus haut niveau, Sofia est dévastée. Et elle ne peut pas se rendre à la soirée de départ car elle a le dîner d’anniversaire de ses grands-parents. Pourtant, elle arrive à attendrir son père afin de s’y rendre quelques minutes…



AVIS PERSONNEL :


Ce court-métrage est une petite merveille tant au niveau du scénario, de la réalisation que du jeu des acteurs. Le tout est maîtrisé du début à la fin et chaque minute à son importance, permettant de mieux cerner les deux personnages principaux et notamment celui de Sofia, l’héroïne. Sofia est une adolescente introvertie qui a peu d’amies et qui vit dans son monde, un monde où elle est totalement amoureuse de Trine. Oui mais elle n’a pas le courage de lui dire ou de tenter quoi que ce soit. Elle préfère rester dans l’ombre à l’observer en grappillant des miettes de la jeune femme. Malheureusement Trine va partir. Elle va quitter la ville et la vie de Sofia. Et ce bouleversement va obliger Sofia à agir.

La jeune interprète de Sofia est bouleversante. On comprend très bien toute la difficulté d’assumer cette attirance et de lui donner vie et en même temps le besoin presque vital de lui donner corps et de la rendre réelle. Elle est prisonnière de ses sentiments et l’actrice arrive très bien à le montrer. Trine à côté est intouchable. Même si elle avoue ensuite qu’elle a peur de partir et de tout laisser derrière elle, on la voit surtout avec le regard de Sofia et elle est idéalisée par cette dernière.

Ce que j’ai trouvé très réussi également c’est l’entraîneur et les autres membres de l’équipe d’escrime. Il y a le garçon bien lourd qui n’a pas compris que Sofia est lesbienne et totalement accro à Trine. Il y a toutes les autres filles qui ont parfaitement compris la différence de la jeune femme et préfèrent donc rester à distance des fois qu’elle leur saute dessus. Et il y a l’entraîneur qui pour moi, refuse que quoi que ce soit empêche Trine d’aller plus haut. Or l’amour et le désir, ça peut être un frein et il ne veut surtout pas de ça l’entraîneur, donc il fait tout pour que Sofia n’agisse pas. La famille de Sofia, même si elle n’est pas au centre de l’histoire a également quelque chose de très juste et réaliste.

Allez fait partie de ces courts-métrages qui nous rappellent que notre premier frein c’est nous même et que nos peurs peuvent nous empêcher d’agir et d’avancer. Si on veut changer notre vie et le monde qui nous entoure, il faut savoir dépasser nos craintes personnelles. C’est peut être un peu cul-cul la praline mais c’est très bien fait et ça redonne confiance. Un beau travail à découvrir ici.



EXTRAITS :


ENTRAÎNEUR : Comme certaines d’entre vous l’ont compris, nous ne pourrons par garder Trine ici pour toujours. Aujourd’hui est le dernier jour de Trine. On lui a proposé de s’entraîner à Heidenheim et bien sûr elle a dit oui. Alors ce soir on lui organise une fête d’adieux. Et vous êtes toutes les bienvenues. Vas-y et change-toi.

SOFIA : Papa, c’est parce que j’ai trouvé le collier de Trine et c’est celle qui part pour l’Allemagne et si je ne lui rends pas, elle ne l’aura jamais. Est-ce qu’on peut s’arrêter que je lui donne ?
LE PÈRE : Tu as cinq minutes et ensuite on repart !

 

Isabelle B. Price (27 Avril 2012)

 

AllezAllezAllez


Retour à L'Accueil